Perso : « Je pense avoir progressé à tous les niveaux »

MC et beatmaker, membre du Turf (groupe qu’il forme avec Big Av), Perso est certainement un de MCs les plus talentueux de sa génération. Depuis, 2009, en solo ou en groupe, il a sorti au moins un projet par an. En février dernier, il a sorti « Gratte-Ciel », un album de 12 titres entièrement produit par Just Music Beats. La Voix du HipHop s’est entretenu avec lui sur son actualité.

Quel est le challenge de ce nouvel album ?
Mon seul vrai challenge c’est de faire un album qui me plaise et qui me ressemble, et c’est le cas.

« Gratte-Ciel » était sensé sortir le 7 janvier 2016 et finalement l’album est arrivé dans les bacs le 12 février 2016 car tu as signé un contrat avec le label/distributeur Modulor Pro… Peux-tu nous en dire un peu plus?
Oui, l’histoire c’est que l’album allait sortir le 7 janvier en téléchargement gratuit. Tout simplement parce que je n’avais pas les moyen financiers de le presser et aucune envie de perdre des mois à chercher/négocier un deal et trop repousser la sortie. Puis une semaine après avoir annoncé la date, j’ai été mis en contact avec Modulor. Un ami leur a parlé de moi, ils connaissaient déjà mon travail et étaient donc intéressés d’en savoir plus. On a discuté, ils ont écouté le projet et m’ont rappelé tout de suite après pour me faire une proposition qui me convenait, une distribution « améliorée » comme on dit, avec des avantages que je n’aurais pas eu en étant seul à tout gérer, et une date de sortie à peine repoussé d’1 mois donc c’était bon à prendre. Du coup, c’est passé de gratuit à payant. Mais je pense que les gens qui suivent mon parcours et aiment ma musique comprennent que c’est dans mon intérêt, et même dans le leur, de choisir de sortir le disque en physique et trouvable chez tous les disquaires en plus des plateformes de téléchargement, que simplement en digital et gratuitement.

Estimes-tu avoir réalisé cet opus dans de meilleures conditions que tes précédents projets?
La réalisation s’est faite dans de bonnes conditions, mais pas forcément meilleurs que d’habitude. Je sélectionne les prods de Just Music Beats, j’écris chez moi et j’enregistre au Camouflage Studio. La différence, cette fois-ci, c’est que le mastering a été fait par un autre pote, David Meaume, et je suis content du résultat. Donc la vraie différence, par rapport aux projets précédents, ce n’est pas vraiment dans la réalisation mais plus dans la distribution.

Perso c’est à la base Le Personnel, c’est également Le Turf (en duo avec Avicenne aka Big Av), au passage c’est le Ep « L’épreuve du temps »en 2003, « Le jour d’après en 2006 », »Freetape Volume 1 en 2009, « Freetape Volume 2 en 2010 ». Ensuite c’est uniquement des projets en solo, en juin 2011 « Perso mixtape »mixé par Dj Stresh, « Affaire Personnelle » en janvier 2012, « Sous-Entendu » en juillet 2013, depuis février 2016 « Gratte-Ciel ». On dirait que le développement de ta carrière solo a pris le pas sur les projets de ton groupe (Le Turf), ou peut-être que tes priorités ont changé ou celles de ton acolyte Big Av ont changé …ou c’est encore autre chose?
Av, c’est mon frère d’une autre mère, mon meilleur ami. J’ai commencé une carrière solo parce qu’il y a eu un long moment durant lequel je ne faisais vraiment que ça de ma vie. Et lui avait des choses plus urgentes à gérer. Donc j’avançais très vite et lui avait trop peu de temps à consacrer à la musique. Donc à la base, j’ai fait des trucs en solo pour continuer à faire vivre notre blaze, il n’y a pas un projet ou je ne dis pas « Le TURF », pas un projet ou Avicen ne participe pas au moins à un morceau, en fonction du temps qu’il a pu y mettre. La il est sur 3 morceaux de « Gratte Ciel », dont 2 qu’on a déjà clipé, et j’espère qu’on va enchaîner sur un projet ensemble.

J’ai fait des trucs en solo pour continuer à faire vivre notre blaze, il n’y a pas un projet ou je ne dis pas « Le TURF ».

Dans le paysage du rap, tu es effectivement un « spécimen rare », un MC avec le sens de la formule. En quoi tu as progressé en tant qu’artiste depuis « L’Epreuve Du Temps « ?
Déjà merci du compliment. Ensuite, je pense avoir progressé à tous les niveaux. Surtout si tu prends « L’épreuve du temps » comme point de départ qui date de 2003, si je me souviens bien. En 13 ans, le rap a beaucoup évolué et j’ai évolué avec naturellement.

Tu sembles réellement dans ton univers, très loin du « game ». Ceci est bien illustré dans  » Fly Zone « . Au final de quelle école te sens-tu le plus proche (si école il y a pour toi) et pourquoi?
Dans « Sous Entendu », le morceau éponyme de l’album précédent, je disais « pas new, pas old, je suis d’la fuck school ». Je ne suis pas un nouveau, je ne suis pas un vieux et j’en ai rien à foutre des « écoles » du rap. J’aime plein de styles de rap et je n’ai aucune envie de rentrer dans une case. C’est sûrement un des trucs qui m’empêche d’avancer commercialement parlant mais c’est comme ça. Etre « loin du game » aussi d’ailleurs. Ça me sert artistiquement parce que j’ai mon propre délire et je me sens libre de faire ce que je veux que ce soit « tendance » ou pas. Mais niveau business et visibilité, ça me dessert, je pense. Les gens ont besoin de pouvoir te coller une étiquette et maintenant ils ont besoin que tu leur racontes ta life sur les réseaux sociaux, que tu leur fasses des blagues et des sketchs sur la dernière application à la mode…à chaque instant…c’est trop… Ma vie, ce n’est pas un plan marketing.

« Je n’ai pas les mêmes réseaux, peut-être pas les bonnes liaisons, j’ai des mauvaises manières mais pour de bonnes raisons… ». En quoi, pourrais-tu dire qu’Avignon (puis Marseille) a  été un atout dans le développement de ta carrière jusqu’à présent ?
Avignon n’a été en aucun cas un atout pour « développer une carrière ». C’est un peu ce que je te disais juste avant, être loin du game, ça m’a sûrement permis de trouver mon propre délire sans être influencé par les effets de mode mais par contre, ça a freiné mon avancé sans aucun doute. Avant le gros boom Internet, c’était très compliqué de se faire entendre, si tu étais ni de Paris ni de Marseille. C’est différent aujourd’hui et c’est une très bonne chose même si le parisianisme règne toujours. Habiter Marseille, oui, ça m’a apporté un peu plus de visibilité et de reconnaissance du coup. Mais ça reste compliqué à Marseille… Après les succès de Psy4 en groupe et en solo, il n’y a pas grand chose qui a énormément fonctionné à part Jul et maintenant SCH…

Just Music Beats, c’est quoi exactement et c’est qui ?
Ce sont 2 beatmakers de Marseille, BuddahKriss et Oliver. Pour moi, ils font partie des meilleurs beatmakers français et je ne dis pas ça parce que ce sont des amis. Ils bossent avec plein de gens aux 4 coins de la France. Pour ma part, je bosse avec eux depuis 6 ans maintenant et on a pas mal de goûts en commun, ils savent varier les styles et s’adapter et ils sont très productifs.

Je ne suis pas un nouveau, je ne suis pas un vieux et j’en ai rien à foutre des « écoles » du rap. J’aime plein de styles de rap et je n’ai aucune envie de rentrer dans une case.

En trois adjectifs, comme tu définis la musique de Gratte-Ciel ?
C’est compliqué ça, pour moi elle est variée…équilibrée…et vivante.

« L’humilité m’a rendu malade, ma fierté m’a guéri « . Comment faut-il comprendre cette phrase?
Etre humble, c’est une qualité mais quand tu l’es trop, tu t’effaces et c’est le sentiment que j’ai eu, que j’ai encore par moment. Mais ensuite, je me dis que j’ai aussi des raisons d’être fier de moi, il ne faut pas le prendre pour de l’orgueil. C’est de l’estime de soi, et c’est ce qui m’a redonné confiance.

Comment s’est opéré le choix des invités et qu’apportent-ils à ton œuvre?
Alors, Avicen c’est juste logique. Caballero, il m’avait invité sur son projet précédent et ça faisait plaisir de l’inviter en retour, il est bon et prend du niveau assez vite en plus. Deen, ça fait pas mal d’années qu’on se connaît mais notre dernière collab date de 2009 je crois, donc voilà il était temps qu’on remette ça. Veerus, je suis ce qu’il fait depuis un moment aussi, on a collaboré sur plusieurs tracks ensemble avant ça mais je n’avais pas encore eu l’occasion de l’inviter sur un projet à moi, c’est chose faite. Veust est le seul avec qui je n’avais jamais rappé en duo, on s’est retrouvé sur 1 ou 2 tracks du projet Camouflage Team avec Samm, Le A, Chill,…et c’est un MC que j’ai toujours trouvé doué, donc je suis content de l’avoir sur l’album. Pour finir, Gimenez E le chanteur qui fait le refrain de « Volonté » que j’avais d’abord entendu sur un morceau de mon pote Degom également produit par Just Music Beats, je trouve qu’il a un grain de voix excellent et je l’avais déjà invité sur l’album « Sous Entendu ». Donc, au final pas de grande nouveauté dans les collaborations, juste des gens dont j’aime la musique et qui aime la mienne. Chacun apporte son truc, je suis super satisfait de chaque intervenant.

Just Music Beats font partie des meilleurs beatmakers français et je ne dis pas ça parce que ce sont des amis.

« Où est la logique si dans la musique c’est l’image qui compte ». Pour le moment en terme de clips extrait de « Gratte-Ciel » et qui mettent en image ta musique, il y a « La Place Du Mort » et  » VDM », « Green Peace » et « Gratte-Ciel ». Aujourd’hui quelle importance accordes-tu à l’image dans ta musique et est-ce que cela a changé ta manière travailler?
Non, ça n’a pas changé ma manière de travailler. J’ai toujours écris de manière imagé et si j’avais pu, il y a plein de morceaux que j’aurai clipé dans les projets précédents. C’est le manque de moyen qui m’en empêche. A mon goût, certains morceaux mériteraient mieux que ce qu’on peut se permettre de faire avec nos moyens. Donc faire un clip qui n’est vraiment pas à la hauteur du morceau, c’est dommage. Pour en revenir à la phrase que tu cites, ce qui me dérange ce n’est pas de devoir faire de l’image, c’est de voir que ça compte plus que le son. Aujourd’hui, c’est impossible de sortir un morceau sans le clip, personne n’écoute sinon. Les gens se font super facilement bluffer par de belles images et je pense que ça fausse l’écoute. Puis ça veut dire que le mec qui est super bon rappeur mais qui n’a pas de moyen de faire un clip bah personne ne l’écoute…

3 raisons d’écouter ta musique?
Je ne sais pas trop… Je dirais, d’1 parce que je fais partie des MCs pour qui les textes comptent encore, 2 parce que c’est super bien produit par Just Music Beats, et 3 parce que c’est actuel sans être une copie de la tendance générale.

Perso-Gratte-Ciel